Le violoncelle, l’instrument de musique à cordes flottées

Instrument de musique par excellence dans la musique classique occidentale, le violoncelle peut être considéré comme le grand frère de l’alto et le petit frère de la contrebasse. Sa principale caractéristique est sa capacité à produire plusieurs notes simultanément et compte tenu de sa forme, il se joue généralement assis, tenu entre les genoux. Pas de crainte, malgré sa taille, il est léger dû à l’intérieur qui est creux.

Généralités et histoire sur le violoncelle

Le violoncelle est un instrument à cordes flottées qui a fait son apparition au milieu du XVIe siècle dont l’objectif à l’époque était de concurrencer l’instrument le plus utilisé à l’époque, en occurrence la viole. Ce nouveau venu va connaître quelques réticences de la part des musiciens qui lui trouve une sonorité plus puissance par rapport à la majestueuse sonorité de la viole. Par contre en Allemagne, le violoncelle retient la curiosité des grands musiciens comme J.S Bach et Vivadi qui vont composer de belles suites qui émerveillent le public à l’époque. On lui donne alors le rôle d’accompagnement et avec l’apparition des orchestres symphoniques modernes, le violoncelle s’impose définitivement comme un instrument de musique de choix.

Comment apprendre le violoncelle ?

Quel que soit l’instrument de musique que vous apprenez, vous devez être motivé pour y parvenir et le violoncelle ne déroge pas à la règle. C’est un instrument qui permet d’exprimer ses émotions et peu importe si vous êtes senior ou très jeune, il n’y a pas d’âge pour jouer au violoncelle avec aisance. En s’inscrivant à un petit cours sous la supervision d’un professionnel, il ne faudra que quelques semaines pour que vous puissiez jouer les musiques qui ont baisé votre enfance. Toutefois pour y parvenir, il est judicieux d’y consacrer au moins 30 à 45 minutes par jour.

Cet instrument a également la particularité d’être riche et varié, ce qui lui permet de correspondre merveilleusement à tous les genres musicaux au monde. De la musique baroque à la musique classique en passant par la musique contemporaine, le jazz, le rock… le violoncelle est très appréciée en orchestre symphonique.

Les aspects techniques du violoncelle : Technique de la main gauche

Le concept utilisé pour cette technique est appelé « positions ». Pour jouer une note plus haute que la corde à vide, on place l’index sur le « si ». La seconde position et la troisième position offrent la possibilité de jouer des notes plus aisées et naturelles.

L’extension
C’est une technique qui consiste au déplacement d’un ou plusieurs doigts de la main gauche pour composer des notes plus aiguës ou plus graves. On déplace uniquement l’index de la main gauche vers le haut sans déplacer toute la main.

Le démanché
On peut également faire des notes plus aiguës ou plus graves en déplaçant la main gauche dans le sens du manche. On distingue plusieurs positions, de la première à la septième position.

Le pouce
Le pouce est considéré comme la technique la plus originale du violoncelle. Il suffit de placer le pouce sous le manche entre l’index et le majeur. Avec le pouce, on peut jouer des octaves en double cordes et si on y ajoute un doigt, on démontre encore plus la virtuosité phénoménale de l’instrument.