Histoire du violon

Violon : histoire et généralités

Parmi les instruments de musique les plus prisés, figure le violon. Il s’agit d’un instrument de musique à cordes accordées à la quinte et frottées par le violoniste avec un archet ou une pince. Avec une forme qui rappelle celle de la guitare, le violon se compose de trois principales parties, la caisse de résonance, le manche et les cordes. Si le violon est aujourd’hui devenu un instrument de musique très prisé, sa naissance ne date cependant pas d’aujourd’hui.

Origine du violon

On estime que le violon est né en Italie, dans les environs de la ville de Milan en 1520. Il se répand à une certaine vitesse dans toute l’Europe au courant des années 1560. Au fil des années et des évolutions quant à sa forme, le violon va se faire connaître progressivement à travers le monde. Au Maghreb, il s’intègre à la musique traditionnelle des pays comme l’Égypte, la Tunisie ou encore l’Algérie. En Inde, le violon est largement joué dans la musique indienne dès le début du XVIIIe siècle. Cependant, si la forme est restée inchangée, la manière de jouer et le positionnement sont différents. L’instrument est en effet tenu à l’envers, la tête reposant sur la cheville de l’instrumentaliste. On retrouve le violon sous plusieurs styles de jeu et même de danse dans plusieurs cultures.

Les accessoires du violon

Pour pouvoir jouer au violon, le musicien peut faire recours à la mentonnière, au coussin et à la sourdine. Cette dernière se place sur le chevalet afin de diminuer l’intensité sonore du violon, en réduisant les vibrations transmises par le chevalet à la caisse de résonance. La mentonnière quant à elle se place sur le violon, à gauche du cordier. Elle permet de placer le menton afin que la sueur n’entre pas en contact avec l’instrument au risque de détériorer le vernis. L’utilité de la mentonnière dépend cependant de la position du violon. Le coussin se place sous le violon et permet d’éviter que la clavicule ne soit en contact direct avec les bords du violon.

Le jeu du violon

Le violon peut être joué aussi bien avec la main droite qu’avec la main gauche. Avec la main droite, il est possible de jouer de manière habituelle, de faire du staccato, du martelé, des sauts, ou encore selon la technique des doubles cordes. Avec la main gauche, il peut être joué avec les doigts de la main gauche qui appuie sur la corde de manière à raccourcir sa longueur. Le démanché est une technique essentielle qui permet de déplacer la main gauche le long du manche afin de pouvoir avoir des notes plus aiguës. Les trilles et batteries sont des techniques qui permettent d’alterner rapidement deux notes. Le glissando harmonique est un mélange de deux techniques pour obtenir un son proche du cri des oiseaux.

Le violon est un instrument de musique qui depuis son origine dans les années 1520 s’est étendu à travers le monde pour s’imposer dans le monde de la musique professionnelle et traditionnelle.